Quand Facebook décide de changer les règles

Photo by William Iven on Unsplash

En début de semaine dernière, Facebook a pour le “bien-être” de ses utilisateurs changer les règles.

En effet, le PDG de Facebook a décidé que les utilisateurs de Facebook  devaient passer moins de temps sur son réseau social.  Facebook  a ainsi redonné la priorité à nos familles et amis dans son flux d’information… Et ceci au détriment des pages suivies.

Sur le fond, je suis d’accord. Pour la forme, je trouve dommageable  que l’on ne donne pas la parole aux utilisateurs et décide de manière magnanime ce qui est bon pour eux.

Ce que cette décision cache

Les entreprises diffusant sur Facebook devront “plus souvent” passer à la caisse , afin que leurs publications soient visibles.

Le gratuit diminue. Car oui, les publications sponsorisées s’afficheront bien dans le flux des utilisateurs ( pour leur plus grand bien-être ? ).

Nooooooooonnnn tout mon trafic vient de Facebook !!!!

Croyez-moi, dans les groupes spécialisés on a pu lire ce genre de message de détresse  à longueur de journée la semaine dernière  !

Et encore plus de la part de ceux qui avaient mis en place une stratégie reposant uniquement sur Facebook.

“Ne mettez pas vos oeufs dans le même panier”

Eh oui ! Cette expression prend ici tout son sens.

J’en parle durant ma formation gratuite au tourisme numérique :

votre site Web est important. Il doit être la pierre angulaire de votre développement, car VOUS en êtes propriétaire.

Vous pouvez tout à faire mettre en place une stratégie de commercialisation de votre offre touristique sans site :

  • En louant exclusivement par Airbnb par exemple
  • En commercialisant votre offre uniquement par le bien d’un site tiers
  • Envoyez-moi vos autres cas par mails 😉

 

Dans ce cas, vous êtes totalement dépendant à un changement du service que vous utilisez. Vous êtes dans le pire cas de dépendance possible.

On ne peut pas être totalement  indépendant

Pour autant, vous serez toujours dépendants de sources d’acquisitions de trafic.

Aussi beau, efficace, merveilleux soit votre site, vous avez besoin de ce que l’on appelle des canaux d’acquisitions :

  • Google
  • Les réseaux sociaux
  • Des sites référents
  • Etc.

 

Ces derniers vous amènent vos visiteurs.

Mais là encore, ne mettez pas vos oeufs dans le même panier !

Il peut être utile de les analyser afin de déterminer la solidité et l’indépendance de votre modèle économique.

 

Ça tombe bien, dans ma formation gratuite nous mettons en place des outils pour mesurer la part de vos canaux d’acquisition.

Article extrait de la newsletter de labtour. inscrivez-vous pour recevoir tout les mardi mon analyse sur les tendances du tourisme numérique.

Damien Guigue

Fondateur de Labtour

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here