Le tourisme Senior

Le marché du tourisme des seniors, un enjeu économique important pour le tourisme

Le marché des seniors représente pour le tourisme un enjeu économique majeur et en forte progression. Ceci est dû au fait que les baby boomers sont désormais retraités. Entre autres raisons !

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cet accroissement du nombre des seniors prêts à voyager :

Un accroissement démographique

Il y a actuellement 22 millions de seniors en France . Au niveau européen, ils étaient 120 millions en 2010. Et ils devrait être 150 millions en 2035. Soit un accroissement de 1,2 millions en plus par an.

Une meilleure qualité de vie

Un autre phénomène accélère l’augmentation du nombre des seniors, et de fait, leur poids dans l’industrie touristique. Il s’agit de leur état de santé amélioré et la progression de leur espérance de vie sans incapacité.

Un accroissement de leurs revenus

Certes, les seniors ont moins d’argent que lorsqu’ils étaient actifs. Cependant, la plupart du temps, la retraite est un moment où ils n’ont plus de crédit immobilier, ni même de crédit à la consommation à rembourser. De plus, si l’on compare les revenus des seniors avec ceux de leurs parents au même âge, ils sont nettement meilleurs.

Pour preuve, ils sont plus dépensiers. Les 82-89 ans dépensent en moyenne 435 euros par voyage, contre 356 euros pour les 25-61 ans. Au total en 2014, ils ont dépensé 22 milliards d’euros dans l’industrie du tourisme.

 

Les caractéristiques du marché du tourisme des seniors

L’importance de ce marché n’est plus à démontrer. Nous allons maintenant en aborder les différentes caractéristiques.

Sénior, vous avez dit senior ?

Le terme senior est un terme qui semble de plus en plus flou. L’accroissement de la durée de vie induit un agrandissement de cette classe d’âge. De 55 à plus de 100 ans, le terme senior couvre une part de plus en plus importante de la vie.

La segmentation du marché des seniors est importante. On ne va pas proposer les mêmes activités à des personnes de 60 et 80 ans. La condition physique et les attentes ne sont pas les mêmes. Pour l’Institut Français des Seniors, il faut compter 3 générations de seniors :

Les baby boomers : Ce sont près de 12 millions de Français qui ont entre 50 et 65 ans. Cette génération arrive depuis 2006 à l’âge de la retraite (700 000 par an). Et surtout, ne leur dites pas qu’ils sont des seniors ! Ils se sentent tout sauf âgés.

Les jeunes retraités actifs : Ils sont moins nombreux, 5 millions. Ils sont âgés de 65 à 75 ans. Ils ont passé le cap difficile du début de la retraite et s’épanouissent pleinement dans leur statut de senior actifs.

Les plus de 75 ans :  Sur les 5 millions de plus de 75 ans, 1,1 millions sont dépendants. Ce qui laisse 3,9 millions d’actifs. Leur état d’esprit est extrêmement lié à leur état de santé. D’ici 2050, les plus de 75 ans vont doubler et atteindre 10 millions de personnes en France.

L’importance de la résidence secondaire

Près de 20% des seniors entre 62 et 89 ans possèdent une maison secondaire. Les moins de 62 ans ne sont que 7 %. Ce patrimoine plus important des seniors ainsi que leur plus grande disponibilité ont pour conséquence le fait que les seniors passent 26% de leurs nuitées touristiques dans leur résidence secondaire.

Ce comportement lié à la résidence secondaire est un paramètre important à prendre en compte pour les fournisseurs d’activités de loisirs. Ils doivent proposer une offre touristique en concordance avec ce mode de vie.

Une saisonnalité différente

On a souvent tendance à croire que les seniors ont plus de temps pour voyager. Ce qui en pratique se révèle faux ! En effet, la retraite est perçue par les jeunes retraités comme une perte d’activité.De fait, à la recherche d’un sens au “temps libre”, la plupart des retraités s’engagent dans de nouvelles activités : associatives, culturelles, sociales et même familiales pour beaucoup (on profite des petits enfants).

Du fait de cette plus grande liberté, les seniors ont tendance à prendre leur temps pour choisir leur destination de voyage. Ils partent également plus souvent et de façon étalée sur l’année.

Le mois où ils partent le plus est le mois d’août, tout comme les actifs. Cela s’explique par l’importance du lien familial pour les séniors. Les vacances scolaires étant le moment privilégié pour resserrer les liens familiaux. Cependant, le mois d’août ne représente que 17% de leurs nuitées (contre 30% pour les moins de 60 ans).

Le printemps et l’automne sont les périodes où ils prennent le plus de temps. Ils profitent des tarifs plus réduits de la basse saison. Ils sont de ce fait une excellente cible pour les loueurs afin de dynamiser la basse saison de leur hébergement.

Concernant la durée de leur séjour, elle est également plus longue (7,3 nuits) que celle des 25 à 61 ans qui est à 5,2 nuitées en 2014.

Des activités différentes

Attention, vue l’hétérogénéité du groupe que forment les seniors, il n’est pas surprenant de constater qu’ils ne consomment pas tous de la même façon le tourisme.

Le premier groupe, constitué par les baby boomers, est une génération ayant vécu de l’intérieur le développement du tourisme de masse. Ils sont désormais à l’aise avec internet et n’hésitent pas à partir en dehors des sentiers battus.

Le second groupe, constitué de jeunes retraités actifs et de plus de 75 ans, privilégie les voyages en groupe, reste sur le territoire national et finalement, part moins souvent que les autres.

On note également des spécificités quant à leur consommation des biens touristiques. Les baby boomers font à peu près les mêmes activités que les adultes d’âge actif. Ils réalisent néanmoins plus d’activités culturelles, de bricolage et de jardinage que les adultes actifs.

Les attentes des seniors

Les seniors ont des besoins étroitement liés à leur âge. Adaptez les lieux aux seniors :

  • Mettez en place des sièges pour les accueillir.  Et plus globalement, tenez compte de leur plus grande fatigabilité.
  • Prévoyez des activités avec des pauses.
  • Tenez compte de leur vision plus mauvaise dans vos documents et signalétiques.

De plus, les seniors sont plus sensibles à la qualité de l’accueil. Par rapport aux autres groupes d’âges, ils ont un plus grand besoin d’être rassurés.  Une documentation plus fournie sera pour eux un motif de satisfaction.

Comment attirer une clientele senior ?

Tout d’abord, il faut répondre à leurs besoins exprimés évoqués plus haut.

Ensuite, vous pouvez développer des offres spécifiques :

Offres spéciales pour les grands parents

Les seniors sont à la recherche d’activités leur permettant de créer du lien avec leurs petits enfants. Cela porte même un nom, le tourisme intergénérationnel. Proposez une offre couplant activité pour les enfants et les grands-parents. Le tout en tenant compte des attentes particulières des grands parents.

Les seniors seuls

Vous pouvez cibler plus spécifiquement les femmes, qui du fait de la différence au niveau de l’espérance de vie, sont plus souvent seules que les hommes.  Des offres doivent être inventées pour ce public souvent démuni par rapport aux offres mettant en avant les couples.

Les séjours bien être

Le thermalisme, la thalassothérapie et les séjours bien être sont particulièrement appréciés par les seniors. Le tourisme de santé représente 120 millions en France contre 2 milliards en Allemagne. Il s’agit ainsi d’un secteur en pleine croissance. De nombreuses offres sont à inventer.

Le tourisme culturel

Comme nous l’avons vu précédemment, le tourisme culturel est plus apprécié par les seniors. À vous de proposer une offre qui tient compte de cette préférence.

Adaptez votre communication

Même si globalement les attentes sont les mêmes que pour le reste de la population, certaines spécificités touristiques existent pour les seniors. Cependant, la communication et la publicité touristique ne les intéressent que très rarement.  Adapter sa communication spécifiquement pour ce segment de la population peut vous permettre de vous démarquer facilement.

Attention toutefois, les seniors n’apprécient pas le fait de se laisser enfermer dans une image de “vieux”. À vous de communiquer sans explicitement appuyer sur ce qui fait “mal”.

Quel avenir pour le tourisme des séniors ?

Nous avons vu tout au long de cet article l’augmentation, présente et future, que représente le marché des seniors en termes de volume. Nous avons également vu que la durée des séjours est plus importante et la saisonnalité plus étendue que pour les autres classes d’âge.

Toutefois, cette analyse est à nuancer. Ces comportements étant liés au niveau de vie. Les politiques, notamment en termes de retraite, peuvent largement influencer le comportement des futures générations de seniors.

Dans tous les cas, sous une forme ou sous une autre, les seniors représentent un segment qui prendra des vacances. Si leur pouvoir d’achat ne se maintient pas, de nouvelles solutions émergeront certainement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here